http://www.maxisciences.com
Pluie (illustration)
Pluie (illustration)

Monde - Quel temps fait-il aujourd’hui ? Va-t-il pleuvoir ? En fait, la réponse dépend de la pollution de l’air qui vous entoure.

Deux récentes études publiées dans le journal Science montrent comment les particules rejetées par les centrales électriques et les gaz d’échappement des voitures modifient le temps qu’il fait.

La première, réalisée par Antony Clarke et Vladimir Kapustin de l’université d’Hawaii, consistait en l’analyse des niveaux de pollution dans différentes zones de l’océan Pacifique sur les 11 dernières années. Dans les régions les plus polluées (essentiellement dans le Pacifique nord) il y avait une quantité dix fois plus importante de particules condensées dans les nuages que celle trouvée dans les zones non développées (comme en Tasmanie par exemple).

La seconde étude, réalisée par Scot Martin et ses collègues de l’université de Harvard, a permis d’observer une région reculée d’Amazonie au cours de la saison des pluies. L’air ambiant était alors plus pur et identique à celui qu’on pouvait trouver avant le développement industriel actuel. Ils ont ainsi mis en évidence qu’une faible pollution favorisait la formation de nuages et un temps pluvieux. Mais quand la pollution augmente, la grande concentration de particules forme des nuages constitués de gouttelettes qui donnent des pluies moins fréquentes mais plus violentes.

Ce ne sont pas toujours les pollueurs qui en payent les conséquences (météorologiques), car ces particules polluantes peuvent voyager sur des dizaines de milliers de kilomètres à travers les océans et les montagnes. La prochaine fois que vous aurez un temps pluvieux et maussade ou qu’il tombera des hallebardes, vous pourrez vous plaindre du temps qu’il fait à cause de ceux qui vivent à l’endroit d’où vient le vent !

Prenez la parole !

Vous devez être membre pour prendre la parole. Connectez-vous, ou inscrivez-vous vite, c'est gratuit !